Frappée par la pandémie de Covid-19, la République démocratique du Congo est classée parmi les pays à risque de détérioration de l’insécurité alimentaire aiguë. Le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a alloué une somme de 55 millions $ aux cinq pays africains qui souffrent de l’insécurité alimentaire.

Les 55 millions $ sont dispatchés sont repartis de la manière suivante : la RDC recevra 7 million $, le Burkina Faso (6 millions $), le Nigeria avec 15 millions $ destinés aux populations du nord-est, et du Soudan du Sud (7 millions $). Ces sommes sont destinées aux populations en difficulté énorme sur le plan alimentaire.

Dans sa récente communication à la presse, le chef du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Mark Lowcock, a confirmé qu’un montant de 100 millions de dollars en provenance du Fonds central d’intervention d’urgence des Nations unies (CERF), a été disponibilisé pour aider les populations à se nourrir dans sept pays, parmi les plus exposés au risque de famine dans le monde.

20 millions $ ont été mis de côté en anticipation des actions visant à lutter contre l’insécurité alimentaire et la sécheresse en Ethiopie. Les autres pays bénéficiaires de cette aide humanitaire dans le monde sont l’Afghanistan (15 millions $) et le Yémen (30 millions $).

Armel Langanda

By 24news