Un seul cas des violations des droits de l’homme attribué aux éléments de la police a été enregistré au cours du moi de novembre en Ville de Beni, dans le Nord-Kivu(Est de la République Démocratique du Congo).

Cette révélation a été faite dans une réunion tenue ce jeudi 19 Novembre 2020 sous la présidence du commissaire supérieur principal de la PNC Beni le colonel Kabeya Makosa François, en présence de Alain Awazi du bureau de droits de l’homme à la Monusco Beni.

D’après le commissaire supérieur principal de la police, il sagit du cas dun journaliste qui avait été brutalisé par les éléments de la police la semaine antérieure pendant une manifestation des groupes de pression. Le commandant ville de la PNC a signalé que ce cas avait été réglé et la victime était remise dans ses droits.

Le numéro de la police nationale congolaise commissariat urbain de Beni remercie les éléments de l’ordre pour le comportement affiché au cours de ce mois de novembre qui a été caractérisé par des manifestations des jeunes. Il appelle ces derniers à manifester toujours ce professionnalisme dans la sécurisation de la population.

GK

By 24news