vendredi 20 Novembre 2020

Messieurs les “consultés”, plus la peine d’en rajouter. Pour le coup, cela équivaudrait d’abuser de la citation selon laquelle, la répétition est la mère de la science. Inutile d’enfoncer des portes largement ouvertes. A quoi bon continuer à prêcher à plus converti que vous!

Après le ballet incessant des “abolitionnistes” de tout poil au Palais de la nation, le Président de la république devrait déjà s’être fait une religion sur la tendance générale de ses hôtes. La messe est dite.

Depuis le 2 novembre, à quelques exceptions près, des compatriotes répètent dans toutes les langues le discours du moment. En tout cas, celui qui fait tendance dans la Fatshisphère. A savoir qu’il faut mettre une croix sur la coalition FCC-CACH à laquelle il est de bon ton d’attribuer tout le malheur du pays.

Comme antidote au blocage incarné par ce mariage qualifié de “contre-nature”, la requalification de la majorité parlementaire, à défaut de la dissolution de l’Assemblée nationale. Bref, faire table rase du passé… récent.

Y aurait-il une autre manière d’exprimer cette révolution copernicienne pour justifier la poursuite des consultations ? Tout a été dit et redit. Paraphrasant Maurice Thorez, dirigeant communiste français, qui disait qu’il fallait savoir terminer une grève, il faut savoir mettre un terme aux consultations. Et passer à l’étape suivante qui est celle du discours de rupture ou de l’adresse couperet de l’initiateur des Consultations sous le mode “Je vous ai compris”. Le pays ne saurait se payer le luxe de s’installer durablement dans un flottement à cause des bouderies voire des fâcheries au sommet de l’Etat.

Alors, vivement le grand tournant du quinquennat sur fond de l’union sacrée de la Nation ! Avec cette catharsis, le Fatshi nouveau débarrassé de ceux qui lui mettent des ” cales ” comme l’aurait dit un artiste comédien disparu depuis longtemps.

José NAWEJ Editeur du quotidien Forum des As

By 24news