Dans un communiqué rendu public ce samedi 21 novembre sur les réseaux sociaux et dont l’authenticité a été confirmée par un agent du CEEC qui a requis l’anonymat, le personnel de cette entreprise de l’état s’estime opprimé et en appelle à l’implication du Président de la République pour obtenir la révocation pure et simple des membres du comité de gestion et de l’administration du CEEC qui selon eux n’ont rien produit depuis deux ans dans leur entreprise.

Selon cet agent qui nous confirme le fait depuis Kolwezi, il semble que cette entreprise de l’État qu’est le CEEC peut rendre les services jusqu’à obtenir près 3millions de dollars USD chaque mois. Par contre , constate les agents du CEEC qui ne veulent plus de leur administration,
Les charges fixes n’ont pas dépassé pas 1 million 300 mille USD
Pour cette année 2020, depuis janvier 2020 , alors que l’Entreprise devrait avoir en caisse environ 18 millions de dollars qui devraient servir à des investissements, lit-on dans ce communiqué.

<<De janvier 2020 à Novembre 2020 , aucun projet d’investissement n’a été mis en route,
Aucun laboratoire , aucun bâtiment construit, aucun véhicule de service, rien n’a été fait.
Un bâtiment qui devrait servir de bureau au CEEC / Lualaba à kolwezi a commencé à être érigé; Constatant qu’il a été monté sans respect des normes légales ( cahier de charges, marché public, appel d offre, ….) pour blanchir ses détournements, il sera détruit et aucune trace n’existe. Des milliers de dollars engloutis et des faits très graves.
Le Ministre des Mines ainsi que le Conseil d’aministration sont restés silencieux là dessus>>, révèle notre source. Avant d’ajouter ,

<< De janvier 2020 à Novembre 2020, plus de 100 nouveaux engagés des affectations et mutations sans autorisation du Ministre des Mines ni du Conseil d’Administration ce, en violation des instructions de la haute hiérarchie>>, soutient-il.

Notre source révèle par ailleurs que Plus de 5 agents sont révoqués par le DG pascal Nyembo sans respect des textes, au motif simplement que ces personnes ont dénoncé les antivaleurs en disant la vérité et sont nuisibles pour ces détournements.

<<Les Directeurs centraux sont ses pantins et la délégation syndicale dirigée par un Sous Directeur , imaginez-vous nommé par lui et qui lui doit tout>> déplore notre source qui dit vivre le calvaire.

À noter par ailleurs qu’aucune instruction du Minsitre des Mines Willy KITOBO n’a été respectée depuis deux ans ;Toutes les lettres sont jetées à la poubelle, les rapports mensuels sur les échantillons d’or , la suspension du mouvement du personnel, le rapport sur le fond détourné de 22 camions du diamant du Kasaï, des camions arrêtés à Lubumbashi, plus de *18 millions de dollars* perdus dans les poches des individus. rapporte le communiqué.

Ces agents ont dans leur communiqué indexé la mauvaise gestion du DG Pascal NYEMBO qui selon ces agents , ne réserve aucune suite quat à ce.

<< il déclare à qui veut l’entendre que le Ministre des Mines est dans sa poche , il ne peut rien lui faire , les preuves abondent , le soutien dont il jouit serait de Néhemie MWILANYA et de Emmanuel SHADARY respectivement coordonnateur du FCC et secrétaire permanent du PPRD.>>

Dans un autre contexte, il faut situer cette affaire en rapport avec la session budgétaire en cours , et la gestion du DG Pascal qui se résume en un mouvement du personnel répétitif et des grades fantaisistes donnés à ses fanatiques mieux flatteurs, indique le même communiqué.

Des sources sûres, il a encore demandé un mouvement du personnel après en avoir fait plus d une dizaine depuis 2 ans, alors que dans la réalisation du budget en 2019, il a contribué à 5% tandis que en 2020 il est à 2%.

<<On se demande où sont allés plus de tous les bénéfices gagnés depuis deux ans.
Plusieurs directions sont dans des bâtiments en Location avec des commissions exorbitantes.Cet argent lui aurait servi à construire ses hôtels, corrompre tout le monde comme le Ministère des Mines et le Conseil d’administration sont dans l’incapacité d’agir>> déplorent les gens. Avant de renchérir “Trop c est trop.”

<< Nous avons découvert que les textes sont chipotes, même au niveau du Journal officiel ainsi que de la convention collective , le DG Pascal NYEMBO a modifié tous les articles ( faux et usage de faux.)

Au regard de ces détournements patents, l’incapacité du Ministre des Mines et de l’amorphisme du Conseil d’Administration qui frisent une complicité depuis deux ans dans la gestion catastrophique et calamiteuse de cette Entreprise, les Opprimés du CEEC que nous sommes , demandons simplement la révocation de ces deux structures avant que des actions fortes et dures ne soient entamées>>, préviennent ces agents dans leur communiqué.

Toutefois, nous efforts fournis pour atteindre la partie accusée se sont avérés nuls et de nul effet

Faustin Kalenga

By 24news