<< Nous avions été surpris de voir les évêques entreprendre une démarche parallèle aux consultations initiées par le chef de l’État>>, a affirmé Tina Salama sur Top Congo en rapport avec l’initiative des évêques catholiques.

<< La politesse voudrait bien que l’autorité suprême convoque les consultations, il faut bien laisser le président de la République consulter et s’il y a des propositions a faire , les amener plus tard>> soutien la porte-parole adjointe de Félix Tshisekedi, tout en admettant que toute bonne initiative dans le sens de favoriser la paix est la bienvenue.

Après être reçus par le chef de l’État,les évêques de la CENCO avaient entrepris une démarche parallèle à celle du chef de l’État créant ainsi la confusion l’opinion ; ils ont rencontré le sénateur à vie Joseph Kabila, Martin fayulu et je premier ministre sylvestre Ilunga pour trouver une solution à la crise qui secoue le pays. Une démarche qui a été vite critiquée par les proches du président de la République démocratique.

Faustin Kalenga

By 24news