Le gouvernement Trump vient de prendre une grosse décision. Il conditionne désormais l’entrée aux Etats-Unis par le paiement d’une caution allant de 5 000 à 15 000 $. Cette décision est imposée aux ressortissants de 15 pays africains dont la République démocratique du Congo. Les pays ciblés ont le taux de violation des délais de visa qui dépasse les 10%.

L’administration américaine, toujours dirigée par Donald Trump jusqu’au 20 janvier 2021, prend une décision qui divise déjà et marque les fissures dans les relations diplomatiques. Cette décision est déjà critiquée par plusieurs observateurs qui dénoncent une violation des règles de l’immigration. Mais le département d’Etat américain qui est compétent en matière de services des visas explique que cette décision s’impose à des pays, dont le taux de dépassement des délais de visa sur le sol américain dépasse les 10% des voyageurs.

Les pays africains concernés par la présente mesure sont : l’Angola, la République démocratique du Congo, le Liberia, le Burkina Faso, Djibouti, la Libye, le Burundi, l’Erythrée, la Mauritanie, le Cap-Vert, la Gambie, Sao Tomé-et-Principe, le Tchad, la Guinée-Bissau et le Soudan.

Une décision qui est déjà entrée en vigueur. Les africains espèrent que l’entrée effective en fonction du président élu Joe Biden, pourra peut être faire changer les choses.

Affaire à suivre !

 

Armel Langanda 

By 24news