C’est par une note de satisfaction que la Ministre déléguée aux Affaires Sociales en charge des Personnes vivant avec handicap et Autres Personnes Vulnérables , Irène Esambo, a clôturé la table ronde sur la création, l’organisation et le fonctionnement du Conseil National des Interprètes en langue des signes Congolais tenue du 24 au 25 Novembre au musée national de Kinshasa.

Pendant deux jours, Irène Esambo Diata et les interprètes en langue de signes congolais ont réfléchi ensemble pour l’inclusion des personnes sourdes qui souffrent de problème de communication. Des stratégies ont été formulés pour orienter ce conseil national des interprètes de langue de signes congolais.

Dans son mot, la Ministre Irène Esambo, a remercié les participants à ces assises, particulièrement les interprètes et les sourds, tout en les invitant ainsi à se préparer pour une autre rencontre dans les jours qui viennent sur la promotion de la langue de signes.

« Mon ministère s’engage à prendre toutes les recommandations faites, les analyser profondément et orienter le processus tenant compte de celles-ci. Dans les jours à venir, je pense que nous allons encore nous réunir pour traiter spécifiquement la promotion de la langue des signes, l’enseignement et l’accès aux services sociaux de base.
Nous verrons également comment faire pour que cette langue des signes ait sa place dans l’enseignement primaire, secondaire et universitaire. » a déclaré Irène Esambo.

Ce Conseil National qui vise la promotion des interprètes en langue des signes congolaise et de la langue des signes prévoit de s’implanter dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo pour assurer la promotion, l’enseignement et l’insertion de ces personnes vulnérables aux services sociaux de base.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news