Trois personnes ont été grièvement blessées par des buffles du parc national des Virunga à Kavange dans le groupement de Jomba, territoire de Rutshuru dans le Nord-Kivu(Est de la République Démocratique du Congo), la journée de mercredi 25 novembre 2020. L’information est confirmée par plusieurs sources administratives locales et la notabilité.

D’après Aimé Mbusa Mukanda, l’un des notables de la place, ces animaux sont venus du parc national des Virunga et ont attaqué les cultivateurs dans leurs champs. Les victimes ont été vite conduites dans une structure sanitaire de la place pour les soins appropriés.

Ce notable fustige le comportement des autorités de ce patrimoine mondial qui selon lui, ne s’inquiètent pas de la vie des civils cultivateurs près du parc. Il précise que depuis plusieurs jours, ces cultivateurs sont toujours victimes des animaux sauvages et n’ont jamais été indemnisés. Pour ce faire, la notabilité demande au chef de l’État congolais le remplacement du directeur du parc national des Virunga par un fils du terroir.

“Nous demandons au chef de l’État de pouvoir nommer à la tête de la direction de l’ICCN nord Kivu et chef de cite du Parc national de Virunga un autochtone au lieu des expatriés qui n’ont pas pitié des nos pauvres populations et nos champs. Par autres exemples
ça fait trois semaines qu’un éléphant a tabassé à mort une dame à kibirizi/bwito”, fait savoir Aimé Mbusa Mukanda

Avant d’ajouter que :

“Les champs de Binza nyamilima sont ravagés par des éléphants depuis le mois de juin dernier.
Les engins de l’ICCN qui transportent les matériels de construction de nyamilima vers kakoro (cité) en construction dans le parc national des Virunga avaient détruit des cultures dans le champs de la chefferie en créant des fausses routes jusqu’à maintenant les victimes sont oubliés comme si rien n’était”, ajoute Aimé Mbusa Mukanda, l’un des notables de Rutshuru.

GK

By 24news