C’est ce qui ressort de la énième réunion hebdomadaire du Comité de la Conjoncture Économique présidée ce jeudi 3 Novembre par le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la Primature .

Jean-Lucien Busa, ministre du Commerce Extérieur a dans sa restitution indiqué que la note économique présentée par le Vice-Ministre du Plan, Freddy Kita, a montré la stabilité du Franc congolais à l’indicatif comme au parallèle. Il s’observe aussi une décélération du prix intérieur et une tendance à la maîtrise de l’inflation sur le marché de change. Tout ceci grâce au Pacte de Stabilité Économique et Monétaire qui lie depuis plusieurs mois le Gouvernement de la République et la Banque Centrale du Congo, BCC, pour l’encadrement des Finances Publiques.

Les membres du CCE ont noté une légère baisse des réserves internationales de change, situation qui n’est pas alarmante, a souligné le Ministre Busa. Ce dernier a par ailleurs expliqué que, pour ce qui est des Finances Publiques, une gestion orthodoxe a permis de limité le déficit, comblé par des moyens sains, comme des appuis budgétaires, lequel n’a eu aucune incidence sur la bonne tenue de la monnaie nationale sur le marché de change.

Dans le secteur minier, le Ministre des Mines, Willy KITOBO, révèle qu’il y a eu un accroissement de l’exploitation minière. Le Cuivre s’est bien comporté à l’international, tandis qu’une tendance baissière des prix du Cobalt, de l’étain, et du Zinc, est constatée. Pour le CCE, à ce stade, cette diminution des prix de certains métaux n’est pas inquiétante.

Le CCE a indiqué que la relance de la production en cours en RDC grâce aux efforts du Gouvernement Ilunga est menacée par la deuxième vague de la pandémie de COVID-19, d’où un rappel des gestes barrières à la population pour limiter la propagation de cette pandémie.

Yvette Ditshima

By 24news