Le 3 décembre de chaque année le monde commémore la journée internationale des personnes vivant avec handicap. Depuis sa proclamation  par les Nations-Unies, cette célébration est à sa 28ème journée.

Selon les Nations-Unies pour l’année 2020, la commémoration de cette journée prendra quatre jours soit du 30 Novembre au 4 décembre.

À Kinshasa, la ministre a commencé par la commune de la N’sele l’une des communes du district de la Tshangu.

Là-bas, la ministre a donné d’une manière générale les perspectives de son ministère et fait le condensé des activités réalisées depuis son avènement jusqu’à ces jours, notamment l’adoption par la chambre basse du parlement de la loi portant promotion, protection et participation des personnes vivant avec handicap ; l’initiative de promouvoir la langue de signes congolais ; la mise en place des stratégies sur la reprise des activités au Beach Ngobila etc.

Tenant compte de la pandémie actuelle de la Covid19, la ministre a saisie cette occasion pour sensibiliser cette population contre la deuxième vague de la maladie à Coronavirus tout en leur rappelant les gestes barrières.

En mère de familles, Irène Esambo Diata n’était pas main bredouille, elle est muni d’un lot des gels hydro-alcoolique, masque de protection et quelques paquets de jus pour célébrer la journée.

Elle a ensuite visitée les stands oeuvres réalisées  par les personnes vivant avec handicap des différentes structures et indépendants.

Notons que la ministre poursuivra ces activités ce jeudi 3 décembre dans la commune de selembao pour le district de Lukunga ; vendredi 4 décembre dans la commune de Ngiri-Ngiri à Funa pour clôturer samedi 5 décembre dans la commune de Limete dictrict de Mont-Amba.

Yvette Ditshima 

By 24news