previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

La République Démocratique du Congo est entrée de plein fouet à la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. La ville de Kinshasa se présente déjà comme l’épicentre de cette deuxième vague avec des cas déclarés positifs extrêmement avancés. Une situation qui alerte déjà les autorités et oblige le gouvernement à prendre des précautions.

Après avoir effectué la ronde dans les différents centres de traitement de la Covid-19 à Kinshasa, le Dr Jean-Jacques Muyembe vient une fois de plus de tracer un tableau rouge de l’évolution de la pandémie. Au cours d’un point de presse, le secrétaire technique du comité de riposte affirme avec force que la deuxième vague de la maladie est bien là. Partout dans des centres, le nombre des malades s’augmente au jour le jour. Ce qui constitue un danger pour un pays surtout à la fin de l’année. “Le nombre de malades qu’on a actuellement, dépasse celui qu’on avait lors de la premiere vague”, a confirmé le virologue Jean-Jacques Muyembe.

Il y a également le problème d’oxygène dans les centres de traitement. Les malades survivent grâce à l’oxygène qui leur permet de respirer normalement. Le Dr Muyembe l’a bien signalé et il faut trouver en urgence la solution à ce problème. Les cas ne font qu’augmenter et les mesures barrières ne sont presque plus respectées comme il se devait dans le chef de la population.

Depuis deux jours, aucune personne n’est déclarée guérie et aucun nouveau décès aussi enregistré dans les centres de traitement de Kinshasa.

Armel Langanda

By 24news