previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Rêve devenu réalité. La population du quartier Bibwa dans la commune de N’Sele vient de bénéficier d’un nouveau forage d’eau potable. Un don personnel du député national Auguy Kalonji, dans le cadre de sa fondation “FOKA”. L’inauguration officielle de ce forage d’eau a eu lieu le dimanche 6 décembre 2020, en présence de la notabilité du quartier Bibwa sur la grande avenue “Terre Jaune”.

Longtemps frappée par le problème d’accès à l’eau potable, la population de la grande avenue Terre Jaune s’est dite satisfaite du geste posé par l’élu de la circonscription de la Tshangu. Un geste vivement encouragé par les dignes fils de ce coin de la capitale Kinshasa.
Désormais, l’eau potable devient une réalité pour la population de ce coin qui a tant souffert. Certes, cela n’est pas encore suffisant compte tenu du nombre de la population que regorge le quartier Bibwa surtout cette grande avec “Terre Jaune”.

Dans son adresse à la population locale venue en masse écouter son message, l’honorable député national Auguy Kalonji a rassuré que le Ministre de l’Energie ainsi que le Directeur Général de la Société nationale d’électricité (SNEL), effectueront une descente à Terre Jaune pour s’enquérir de la situation. “Je serai avec eux ici sur terrain. La balle sera dans votre camp pour essayer de leur présenter tous vos problèmes”, a-t-il rassuré.

“Nous avons aujourd’hui inauguré le forage d’eau au niveau de la fondation. Nous sommes conscients que c’est encore insuffisant vu la grandeur de notre quartier. Nous vous assurons que d’autres forages d’eau seront installés pour vous permettre d’avoir accès facile à l’eau potable”, confirme l’élu local.

S’agissant de la grande route Terre jaune, le parlementaire confirme a la population locale qu’elle est déjà prise en compte dans un programme d’asphaltage du gouvernement central. Cette grande route principale pourra dans les tout prochains jours être revêtue de sa plus belle robe.

Les autochtones quant à eux, ont lancé des messages au gouvernement central et particulièrement au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi. Leur souci majeur, c’est de voir leur quartier bénéficier de tous les avantages sociaux. C’est le cas de Madame Patience Esikadi qui est revenue sur la gratuite d’enseignement : “Chez nous ici à Terre Jaune, la gratuite d’enseignement n’existe pas. Il n’y a pas d’écoles publiques. Nos enfants étudient dans des difficultés énormes et ne parviennent pas à finir leurs études. pourquoi ne pas bénéficier des avantages de la gratuité comme les autres ? On est maintenant nombreux dans ce coin et l’Etat congolais devra penser à nous de façon régulière”.

Faute d’électricité, il n’y a pas moyen d’accéder la grande avenue Terre Jaune dans le noir. “L’obscuriténe nous permet surtout pas d’accéder sur la grande avenue Terre Jaune au delà de 20h. Nous sommes victimes des attaques des bandits. Un problème sérieux qui nous préoccupe chaque jour qui passe”, assure une notable du quartier.

Il y a également absence d’ateliers de loisirs à Terre jaune. Ce qui laisse le quartier enclavé et ne permet en aucun cas l’évolution des enfants. Tous ces problèmes soulevés par la population locale, ont été clairement présenté au député Auguy Kalonji qui, à son tour, les présentera aux autorités afin de trouver une solution adéquate.

Armel Langanda

By 24news