Au lendemain de l’adresse à la Nation du Président de la République, Félix Tshisekedi, des réactions fusent de partout. Le Front Commun pour le Congo promet de faire sa déclaration qui confirmera sa position ce lundi 07 décembre.

La nomination d’un informateur pouvant désigner la nouvelle majorité parlementaire par Félix Tshisekedi met en danger la coalition au pouvoir FCC-CACH. Le camp cher au Président honoraire, Joseph Kabila, fixera l’opinion tant nationale qu’internationale sur la composition du nouveau gouvernement d’union sacrée de la nation, prônée par Félix Tshisekedi.

En désaccord avec son allié, le CACH, le FCC montre petit à petit sa position sur le discours du chef de l’Etat, à en croire la réaction du rapporteur du bureau politique du PPRD.

« Il n’y a pas crise, encore moins une crise persistante, entre le Gouvernement de la République et l’Assemblée Nationale.» estime Patrick Nkanga.

Le FCC avait réuni les différents présidents des partis politiques qui le composent au tour de la Conférence des Présidents du FCC le dimanche 6 décembre, pour analyser les questions préoccupantes dont les violations répétées du siège du Parlement par les services de sécurité, la Police nationale et les militants de l’Udps.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news