L’Assemblée Nationale traverse un moment de crise. Alors que le bureau Mabunda est poursuivi par une pétition visant sa destitution, le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement s’accusent et dénoncent la corruption envers les députés nationaux.

D’une part, les députés du FCC de Joseph Kabila dénoncent la corruption orchestrée par le CACH pour inciter les élus nationaux à voter pour la destitution du bureau Mabunda et, en contrepartie, recevoir une enveloppe de 5.000 usd et une promesse écrite d’une jeep TXL.

« Les députés FCC dénoncent la corruption à ciel ouvert de l’UDPS ce soir, qui leur propose 5.000 usd chacun et la promesse écrite d’une Jeef TXL. Les caisses de l’Etat saignent ! » a lâché Constant Mutamba, membre du bureau FCC.

D’autre part, les députés du CACH autrement appelés de l’Union Sacrée, pointent du doigt le FCC de manigancer son coup, en formulant une offre de corruption estimée à 10.000 usd.

« URGENCE CORRUPTION
100 députés du FCC viennent de toucher 10.000$ à chacun après la réunion de ce soir
Nous dénonçons cette marmaille » dénonce Honoré Mvula, président national des Forces Patriotiques pro Tshisekedi.

L’examen de la pétition en cours à l’Assemblée Nationale décidera de la destitution ou non du bureau Mabunda.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news