À quelques heures de la plénière convoquée par le bureau d’âges pour ce jeudi 10 décembre pour examiner les pétitions déposées contre le bureau Mabunda, le député UDPS André Léon Tumba Mukendi invite ses collègues à la prise de conscience pour se débarrasser du mal qui gangrène le pays.

C’est dans ce contexte qu’il dit lancer un appel solennel à l’endroit de ses collègues députés d’écrire une nouvelle page de histoire du pays qui selon lui, est entre leurs mains.

<<Honorables députés nationaux et élus légitimes de la Rdc, que nous sommes, nous avons entre nos mains le destin de toute une nation, je souhaite que nous soyons ceux par qui, le changement doit s’opérer dans la gouvernance de notre cher et beau pays.Nous devons par conséquent, écrire une nouvelle histoire pour la postérité et permettre au chef de l’État avec la nouvelle majorité axée autour de l’Union sacrée pour réaliser sa vision pour ce pays de nos aïeux>> a écrit l’élu de Miabi au Kasaï oriental.

Signalons que cet appel à la prise de conscience intervient dans un contexte politique très complexe où les désormais ex-alliés dans la coalition FCC-CACH se disputent la majorité au parlement. Plusieurs réunions se sont tenues de part et d’autre dans les états majors des partis politiques. Selon les députés de l’Union sacrée, 297 élus avaient répondu présents à la dernière réunion au cours de laquelle Jean Marc kabund a rearmé le moral de ses troupes pour opérer le vote utile.

Les députés nationaux sont donc placés devant leur responsabilité et celle de l’histoire qui pourra retenir d’eux, la matérialisation des réformes annoncées par le chef de l’État, rien que par le vote qu’ils vont opérer ce jeudi 10 décembre 2020 et espérer un le changement tant attendu par le peuple.

Faustin Kalenga

By 24news