La débâcle du FCC à l’Assemblée Nationale après la destitution du bureau Mabunda, aura mis à nu les insuffisances de l’actuel coordonnateur du regroupement politique cher à Joseph Kabila du moins en termes des stratégies.

Il aura fallu attendre un vote sanction comme les pétitionnaires l’ont qualifié dans la soirée de jeudi 10 décembre, pour voir des voix s’élèver au sein du FCC afin d’exiger le départ immédiat de Néhemie MWILANYA de la tête de cette méga plateforme qui pourrait basculer dans l’opposition à l’allure où vont les choses.

Au delà de ce que d’aucuns qualifient de chantage médiatique, guerre des chiffres (nous avons 305 députés , 302 ont renouvelé leur loyauté à l’autorité morale), l’opinion est en fin fixée sur le nombre exact sinon approximatif des députés qui sont encore fidèles à Joseph Kabila même si l’informateur que le chef de l’État devra nommé n’a pas encore dit son dernier mot.

Sur leurs tweets , quelques cadres et communicateurs du FCC n’ont pas caché leur indignation face à ce qu’ils jugent “d’humiliation politique.” Pour eux, l’échec cuisant du FCC dénote la mauvaise gestion des troupes par la hiérarchie (Néhémie Mwilanya), dont la tête est réclamée.

Le premier à ne pas cacher son mécontentement était le rapporteur du bureau politique du PPRD et conseiller du premier ministre, Patrick nkanga qui a appelé à des changements profonds au FCC et au PPRD. À sa suite, papy Tamba et plusieurs autres caciques du FCC qui ont voulu requérir l’anonymat ont pointé du doigt une gestion caractérisée par des intérêts égoïstes.

Si l’éviction du bureau Mabunda n’est qu’un premier pas, l’éventuelle destitution du président du sénat Alexis Thambwe Mwamba, comme ça se soupçonne déjà dans les salons politiques, sera la goûte d’eau qui pourra faire déborder la vase avant l’interpellation du premier ministre dont la motion de censure serait déjà en vue , confie une source proche du dossier.

Néhémie Mwilanya serait entrain de passer ses derniers jours à la tête du FCC dont il a trop venté la loyauté et la discipline des députés Envers l’autorité morale.

Faustin Kalenga

By 24news