previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

L’adresse du chef de l’État à la nation prononcée lundi 14 décembre devant le parlement réuni en congrès semble mettre d’accord les nouveaux membres de l’Union sacrée que le président de la République entend mettre place.

Pour Patrick Biduaya, désormais ancien président de la ligue des jeunes de L’UCP,(Parti du FCC), d’Eugène Serufuli, l’adresse du président de la République était sans confusion et a touché les points essentiels du pays.

<< Nous avons assisté à un discours baigné dans la précision. Le président a mis en exergue les actions accomplies et n’a pas perdu son temps à nous parler de ce qui n’a pas été réalisé>>, a soutenu ce nouveau cadre de l’Union sacrée en reconnaissant cependant les réalités de COVID-19 auxquelles le pays a fait face au courant de l’année 2020.

<<Bloqué par le Covid-19 en grande partie et victime de la mauvaise politique du gouvernement passé, nous mettons nos espoirs au gouvernement de l’Union sacrée qui aura à réaliser la vision du Chef de l’État.>> Précise Patrick Biduaya.

Rappelons cependant que dans son adresse à la nation , le cinquième président de la République démocratique du Congo, a évalué l’action accomplie par le gouvernement de la République sous son impulsion en quelques points notamment , les efforts consentis pour contenir la propagation de la pandémie COVID-19. Dans ce même contexte, Félix Tshisekedi s’est également montré très déterminé à mener le pays sur la voie des réformes dans sa nouvelle vision qu’il appelle”Union sacrée” dont le gouvernement sera mis incessamment en place.

Faustin Kalenga

By 24news