La Fédération des Entreprises du Congo (FEC) organisera le mercredi 23 décembre 2020 à son siège social situé à Gombe, l’élection de son Président du Conseil d’Administration (PCA). L’annonce a été faite par le greffier en chef du Conseil d’État, Jule-Mathieu Ekatou Limbele, conformément à l’Ordonnance rendue le 27 novembre 2020 sous le n°182 par le Conseil d’État.

Mais bien avant d’en arriver là, le communiqué prévoit du 16 au 17 décembre 2020, le dépôt de candidatures au secrétariat général de la FEC ; le 19 décembre 2020, examen des candidatures et publication de la liste provisoire des candidats ; le 21 décembre 2020, dépôt des recours ; le 22 décembre 2020, examen des recours et publication de la liste définitive.

Les premières élections organisées au sein du patronat congolais n’avait pas fait l’unanimité. Selon les informations en notre possession, il est reproché à l’actuel Président du Conseil d’Administration de la FEC d’organiser un système électoral dépourvu de toute transparence et de principes élémentaires de toute démocratie. Alors que les statuts de la FEC ne le prévoient pas, il a instauré un mécanisme où ce n’est plus le Conseil d’administration qui doit voter; c’est un comité des sages composé de 5 personnes (dont 2 seulement étaient présents la dernière fois) qui examine d’abord préalablement toutes les candidatures déposées.

Ensuite ce petit comité restreint procède à l’élimination de tous les candidats pour ne retenir qu’un seul. Et c’est celui-ci seul qui est présenté devant le Conseil d’Administration qui n’a plus qu’à l’entériner ou l’investir.

Armel Langanda

By 24news