Des vivres et non vivres ont été remis aux déplacés de guerre du site de l’institut supérieur pédagogique de Bunia (Isp-Bunia) ce vendredi 18 décembre 2020. C’est le réseau des femmes de la police de la Monusco en Ituri qui a procédé à cette remise en présence de plusieurs autorités administratives parmi lesquelles l’autorité provinciale.

Ce don est constitué essentiellement des sacs de riz, haricots, bidons huiles, cartons de savons, jus, laits et autres. Ce geste a donné sourire aux déplacés victimes des violences causées par des groupes armés notamment les miliciens du groupe coopérative pour le développement du Congo (CODECO) actifs dans le territoire de Djugu et ceux de la force patriotique et integrationiste du Congo (FPI) actifs dans le territoire d’Irumu.

Selon le colonel Clémence Sawadoko de l’UNPOL, cet acte est le résultat de la compassion manifestée par ce réseau à l’endroit de ces vulnérables. Celle-ci indique que cet acte vise aussi à soutenir ces déplacés afin qu’ils n’aient pas le développement de la délinquance après cette vulnérabilité.

Pour le Gouverneur de la province de l’Ituri Jean Bamanisa Saïdi, ce geste combien pertinent mérite l’attention de tout le monde pour que chacun à son tour pense aux déplacés de l’Ituri qui ont survécu aux tristes événements de l’année 2020. Il faut noter que plusieurs villages des territoires de Djugu et Irumu restent vidés de leurs habitants suite à l’activisme des groupes armés négatifs.

GK

By 24news