“Depuis près d’une semaine, je reçois des appels anonymes, des messages et autres menaces des morts des personnes non autrement identifiées me promettant le pire”, écrit le député André Léon Tumba Mukendi sur son compte Tweeter, avant d’ajouter ;

“C’est un petit jeu visant à créer la peur autour de moi. Je ne lâcherai jamais, j’irai jusqu’au bout”.

Dans une question écrite adressée au Directeur général du Centre d’expertise Nationale des minerais (CEEC ) en septembre dernier, et dont les informations révèlent qu’il se trouverait actuellement au Kenya malgré son interdiction de quitter le pays pour une enquête autour de 200 millions, l’élu de Miabi avait en son temps, dénoncé un détournement de plusieurs millions de dollars orchestré par l’équipe de Pascal Nyembo et l’évacuation vers l’étranger d’un échantillon d’or extrait dans la province du Kasaï Oriental où il est élu, et cela sans au préalable obtenir une autorisation comme cela est réglementé par la loi.

“Cette révélation n’ayant pas enchanté le DG Pascal Nyembo”, poursuit l’élu du peuple, s’est transformée malheureusement en menaces des morts dont “je suis aujourd’hui victime”, confirme-t-il.

“Je lance par ailleurs un appel au garant de la nation, chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dont l’état de droit n’est plus un slogan et à tous les services de sécurité, de protéger les élus du peuple que nous sommes, surtout dans notre noble mission de dénoncer tous les pilleurs des caisses de l’État afin de lui permettre de renflouer ses recettes et espérer engager le pays sur la voie du changement”.

Faustin Kalenga

By 24news