Le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo dans le Nord-Kivu(Est de la République Démocratique du Congo), a ce lundi 21 décembre 2020, organisé des audiences en flagrance contre les militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA), arrêtés dans une manifestation samedi 19 décembre dernier.

Ces militants sont poursuivis pour destruction méchante et trouble à l’ordre public lors de leur manifestation. La partie de la défense a au cours des audiences indiquées que ces militants sont justiciables devant les juridictions de droit commun car, ces derniers ne sont pas des militaires encore moins des assimilés.

Maître Philémon Ndambi Wa Ndambi de la partie de la défense, précise que le fait du ministère public de ne pas déférer ces militants devant la justice le même jour de l’arrestation, il ne fallait pas organiser des audiences en flagrance. Il pense que le ministère public est passé outre les prescrits de la loi de répression des infractions flagrantes.

Il faut noter que ces militants sont au nombre de huit (8). Les audiences ont été renvoyées pour le mardi 22 décembre 2020. Ces militants restent à la disposition de l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo.

GK

By 24news