Suite aux différentes grèves blanches observées depuis un certain temps dans certaines écoles conventionnées, le gouvernement congolais s’en va en guerre pour la consolidation de la gratuité de l’enseignement de base en République démocratique du Congo.

C’est la quintessence de la réunion présidée ce lundi 21 décembre 2020 par le Vice-premier ministre, ministre du budget Jean-Baudouin Mayo Mambeke, en présence d’autres membres du gouvernement concernés à savoir le ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), Willy Bakonga ; le ministre des Finances, Sélé Yalagouli et la ministre de la Fonction publique, Yolande Ebongo.

Pour mettre fin à ce problème, les experts des parties concernées sont appelés à présenter un rapport détaillé aux autorités. Une stratégie qui permettra au gouvernement d’arrêter des stratégies efficaces visant à consolider la gratuité de l’enseignement de base en République démocratique du Congo, tel que voulu par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Les membres du gouvernement réunis à ce jour, militent pour éviter tous les mouvements de grève à répétition dans les écoles conventionnées. Les mouvements de grève frisent le bon fonctionnement des activités scolaires à ce stade. Ce qui freine la bonne évolution des enfants appelés à mieux apprendre.

Au tour du Vice-premier ministre, ministre du budget Jean-Baudouin Mayo, tous les membres du gouvernement concernés s’accordent sur les solutions à apporter avant la rentrée scolaire après les festivités de fin d’année 2020. En dépit de la situation difficile des finances publiques suite au covid 19, le gouvernement congolais s’engage toujours à honorer ses différentes promesses pour le bien être de tous.

Pour rappel, les élèves sont allés en vacances avant la date prévue, suite à la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. La date de la rentrée sera communiquée par le ministère de l’EPST au moment opportun.

Armel Langanda

By 24news