Plusieurs prisonniers vont retrouver leur liberté d’ici le 31 décembre 2020, à travers la grâce présidentielle dont les ordonnances sont en phase d’être signées et seront publiées sauf imprévu le 31 décembre comme la loi confère le pouvoir au président de la République.

Selon notre source proche du ministère de la justice qui confirme l’information, il va s’agir des cas des personnes ayant purgé le 3/4 de leur peine, des personnes condamnées pour des faits dont la teneur peut faire l’objet de grâce présidentielle.

Cependant ajoute notre Source, d’autres cas seront soumis à l’appréciation du magistrat suprême qui pourra en décider la nécessité. Sans citer clairement les noms, notre source proche du ministère de la justice dit n’exclure aucun cas de figure.

Faustin Kalenga

By 24news