Poursuite ce mardi 22 décembre 2020 des audiences en flagrance contre les huit (8) militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LICHA), poursuivis pour destruction méchante et trouble à l’ordre public lors de leur manifestation de samedi 19 décembre 2020 dernier.

Pour cette deuxième journée, la mérite de la défense persiste et signe sur le transfert du dossier devant les juridictions civiles car les militants arrêtés ne présentaient aucune indice militaire. La partie de la défense indique qu’il y aurait une main noire dernière ce dossier.

Les audiences viennent d’être renvoyées pour le jeudi 22 décembre 2020. Elles se tiennent à l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo dans le respect strict des mesures barrières.

GK

By 24news