La situation sécuritaire dans la région de Beni au Nord-Kivu(Est de la République Démocratique du Congo), caractérisée par la tuerie des civils par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF) a causé le déplacement massif de la population pour des zones supposées sécurisées.

Dans la cité frontière de Kasindi en territoire de Beni, plus de deux milles trois cent soixante-huit (2 368) déplacés parcourent une vie très déplorable depuis le mois de mai dernier. C’est le vice-président du mouvement de déplacés en groupement Basongora qui l’a révélé ce mardi 22 décembre 2020.

Israël Mumbere remercie néanmoins l’ONG haut commissariat pour les réfugiés (HCR) qui a temps soit peu assisté ces déplacés en vivres et non vivres. Il demande l’implication urgente du gouvernement congolais et des organisations internationales intervenant dans le domaine humanitaire avant que le pire n’arrive.

GK

By 24news