Des nombreux utilisateurs d’appareils mobiles en République Démocratique du Congo ont reçu une alerte sur la déconnexion et blocage des appareils non en règle de payement. Loin d’être bien reçue par les utilisateurs, l’ARPTC dément l’information.

 

Les entreprises de téléphonie mobile en RDC, dont Vodacom Congo, ont relayé un communiqué de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications, sur le blocage des appareils mobiles non en règle de payement des services proposés par la Régie des Appareils Mobiles, RAM.

L’ARPTC est loin d’endosser ses responsabilités.
En effet, dans un communiqué publié ce 22 décembre 2020, le régulateur des PTNTIC en RDC dément l’information sur la déconnexion massive des appareils mobiles pour l’instant. Une possibilité qui peut se réaliser, en en croire ce communiqué.

Face à cette situation qui crée confusion auprès des paisibles citoyens congolais, notre rédaction s’interroge : service RAM de l’ARPTC, est-ce une obligation ? Dès lumières seront apportées après investigation.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news