Dans une correspondance intitulée “Ma position face aux enjeux politiques de l’heure” adressée à l’autorité morale du FCC, Jean Lucien Busa quitte le Front commun pour le Congo(FCC) et adhère à l’union sacrée initiée par le président de la République Félix Tshisekedi.

“M’inscrivant dans cette dynamique qui prend en compte les demandes politiques pressantes de nos compatriotes, j’ai décidé la CODE entendue en sa réunion du 19 décembre 2020, après avoir consulté la base, de prendre ma liberté d’engagement et d’action politiques en vue d’œuvrer en toute liberté pour l’aboutissement des réformes pré-rappelées au mieux des intérêts du peuple congolais” écrit Lucien Bussa à Celui qu’il appelle Camarade Autorité morale.

Par ailleurs, le président de la CODE, rappelle avoir accepté de coaliser avec l’ancienne majorité présidentielle transformée en FCC dans le but du dialogue initié par l’ancien premier ministre Togolais ce, pour besoin de cause et de nécessité voire réalités politiques qu’imposait le pays en son temps. C’est dans ce contexte que l’actuel ministre du commerce extérieur dit adhérer à l’Union sacrée pour parachever sa lutte dont les réformes restent la seule priorité.

“Ma position et celle de la CODE sur la nécessité de procéder à des réformes Essentielles sur le plan politique notamment : le retour à l’élection présidentielle à deux tours, la suppression du seuil d’éligibilité imposé aux partis politiques, irrevocabilité de la nationalité Congolaise d’origine, le changement du mode de désignation des gouverneurs des provinces et celui du fonctionnement de la CENI”, précise le président de la CODE.

Rappelons que depuis l’annonce du chef de l’État de créer l’union sacrée pour la nation, le FCC de Joseph Kabila est la première force politique à connaître des défections et enregistré plusieurs départs en son sein en faveur de cette Union sacrée qui se constitue autour de Félix Tshisekedi.

Faustin Kalenga

By 24news