Il s’observe une tracasserie de la paisible population agricultrice de Binza dans la chefferie de Bwisha en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu(Est de la République Démocratique du Congo). La notabilité locale qui alerte par le biais du notable Aimé Mbusa Mukanda, indique qu’un groupe armé négatif dirigé par un certain Katulebe et Alexis ressortissants de Masisi exige des taxes illicites aux agriculteurs.

La personne ressource précise que ces miliciens font payé à chaque personne une taxe sans quittance de 1000 francs congolais chaque semaine pour accéder au champs. Pendant cette période de récolte, avant de sortir de son champ, chaque agriculteur est obligé de donner sur 100 kilogrammes au moins 17 kilogrammes ou un bassin des vivres à ces miliciens.

“La population s’inquiète de voir comment la position des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et celle des rebelles sont proches sans que ceux-ci ne s’affrontent on dirait qu’ils collabirent. Nous demandons la mutation du commandant 3412 régiment le responsable des FARDC dans l’agglomération de Binza car nous ne voyons pas son travail dans cette entité”, fait savoir le notable Aimé Mbusa Mukanda.

Il faut noter que la situation sécuritaire dans plusieurs villages du territoire de Rutshuru reste volatile. Pour rappel, la nuit de dimanche à ce lundi 21 décembre 2020, une vaingtaine de Chèvres, téléphones et autres biens de valeur ont étés emportés par des bandits armés non autrement identifiés. Le fait s’était passé à Nyamilima.

C’est dans le chemin menant vers l’ancien village Muganyi à peu près 4 kilomètres au Nord de Nyamilima vers que certains chevrons ont été laissés sur leur passage. La notabilité de Rutshuru alerte qu’un groupe des bandits armés est visible ces jours-ci à Binza principalement à Buganza, Nyaruhange et Munyaga. La notabilité demande aux autorités militaires de prendre des dispositions nécessaires pour protéger la population civile.

GK

By 24news