Sept ans jour pour jour depuis que la République Démocratique du Congo a perdu un de ses fils, le colonel Mamadou Ndala, décédé le 02 janvier 2014 au Nord-Kivu. Le vaillant combattant des FARDC a été victime d’un attentat à Beni.

Le colonel Mamadou fut officiellement fauché près de la ville de Beni par une roquette tirée par des présumés rebelles ougandais des ADF, alors qu’il rendait à son pays des nobles et loyaux services : maintenir la paix à l’Est du pays.

Le colonel Mamadou Ndala a été rendu célèbre surtout pour avoir défait, fin 2013 avec l’appui militaire de la Monusco, le M23 qui occupait une partie du Nord-Kivu, jusqu’ aux portes de Goma.

Son enterrement est intervenu à Kinshasa le 06 janvier 2014, après avoir été levé au grade de général de Brigade. Mamadou Ndala a toujours été considéré comme le héros de la guerre contre les M23.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news