La nomination par le président de la République de Bahati Lukwebo comme informateur pour identifier la nouvelle majorité parlementaire ne passe pas d’un bon œil au Front commun pour le Congo. Selon l’ancien porte parole de l’ancienne majorité présidentielle, cette nomination démontre le recule auquel nous sommes entrain d’assister en République Démocratique du Congo.

<< Cette pratique prouve la suffisance que la Démocratie est en plein recule dans notre pays. Car en démocratie, cette nomination n’a pas lieu d’être dès lors que la majorité parlementaire pour laquelle la mission a été confiée au sénateur Bahati Lukwebo existe déjà selon la loi et le règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale>>, précise Alain Atundu.

Par ailleurs, le cadre du FCC , dénonce dans cette nomination ce qu’il qualifie d’acte irrégulier.

<< Cette nomination est un acte politiquement incorrect et juridiquement absurde qui ne respecte aucune règle d’art.>>

Rappelons que dans la nuit de la Saint Sylvestre, le chef de l’État Félix Tshisekedi a dans un communiqué signé par son Directeur de cabinet confié à Bahati Lukwebo la mission d’identifier la majorité parlementaire afin de former dans les prochains jours un gouvernement dit d’union sacrée.

Faustin Kalenga

By 24news