Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réagi face aux déclarations de certains acteurs politiques et députés nationaux ce samedi 9 janvier 2021, déclaration qui les soupçonne d’être complices avec les groupes armés négatifs qui commettent des troubles sur la population civile dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

Jules Ngongo, porte-parole de l’armée dans le secteur opérationnel Ituri estime que ces déclarations sont non fondées, et il appelle ces politiciens au bon sens. Il insite aussi les jeunes qui sont dans les groupes armés négatifs à déposer les armes afin que la paix soit réelle dans cette partie du pays.

“Celui qui n’a pas fait des enquêtes n’a pas droit à la parole. Pour cette déclaration nous considérons que c’est une déclaration qui ne tient pas debout. Le problème est ailleurs. L’insécurité est causée par nos propres frères qui se sont réveillés contre la République. Sensibilisons nos frères de cesser la vengeance en déposant les armes et à se rendre aux FARDC“, a déclaré le Lieutenant Jules Ngongo.

Il est à savoir que la situation sécuritairer resteinchangé dans la province de l’Ituri, les attaques, et massacres des groupes armés négatifs caractérise ce coin du pays.

Quelques villages se vident de leurs habitants qui craignent pour leur sécurité dans le territoire d’Ituru.

Exaucée Momba Kalemba

By 24news