Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba ne fait pas encore l’objet d’une quelconque interpellation à ce jour. La motion de censure en gestation contre lui à l’Assemblée nationale n’est pas encore inscrite à l’ordre du jour de la session extraordinaire de janvier 2021.
Seulement, la question du contrôle parlementaire a été retenue parmi les matières à traiter au cours de cette session.

Christophe Mboso, président du bureau d’âge à l’Assemblée nationale, a, au cours de la plénière du lundi 11 janvier, réfuté toutes les allégations sur une présumée motion de censure initiée contre le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Ce qui veut dire, le bureau d’âge n’a rien réçu jusque-là. Raison pour laquelle, cette question n’a pas été à l’ordre du jour.

Selon certaines indiscrétions, dans les couloirs de l’hémicycle, une pétition en préparation viserait le bureau Mboso. L’initiative aurait déjà recueilli jusque-là 90 signatures. Celle-ci aurait pour but, d’empêcher l’exécution du calendrier de la session extraordinaire.

Armel Langanda

By 24news