Huit militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, LUCHA, sont aux arrêts pour avoir exigé le retour de la paix à Beni. Le prix Nobel de la paix plaide pour leur libération.

Denis Mukwege a étalé son mécontentement contre la détention arbitraire de ces 8 militants de la LUCHA.
Le réparateur des femmes violées estime que le fait d’être militant n’est pas un crime.

« Le militantisme n’est pas un crime ! Depuis 21 jours, des défenseurs des droits humains sont détenus de façon arbitraire à Beni au Nord Kivu. Nul ne devrait être privé de sa liberté pour avoir exercé son droit à participer à une manifestation pacifique » a-t-il tweeté.

Les mouvements citoyens Lucha et Filimbi invitent le Président de la République, Félix Tshisekedi, à faciliter la libération de ces militants détenus 21 jours passés.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news