La situation sécuritaire dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni au Nord-Kivu, caractérisée par la tuerie des civils par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF) a causé des centaines d’enfants orphelins qui traversent des conditions de vie très déplorables dans des familles d’hébergement dans plusieurs entités.

Dans la cité frontière de Kasindi par exemple, plus de deux cent cinquante (250) enfants orphelins de massacre vivent une misère à l’orphelinat Tukinge Yatima. Selon Madame Desange Maliro, responsable de cet orphelinat, parmi les enfants qu’elle héberge figurent ceux qui viennent passer la journée et rentrent le soir dans les familles d’accueil. Elle alerte surtout sur la carence alimentaire.

“Seulement ici à l’orphelinat Tukinge Yatima, j’ai 250 orphelins. J’ai plusieurs catégories d’enfants, il y a les internes et ceux qui viennent le matin et rentrent le soir dans leurs familles d’accueil. L’effectif augmente chaque jour parceque les massacres continuent dans la zone” a-t-elle fait savoir.

La personne ressource demande aux autorités compétentes et des organisations internationales intervenant dans le domaine humanitaire de pouvoir venir en aide à ces vulnérables avant que le pire n’arrive.

Gires Kasongo

By 24news