Le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est-il décidé d’engager un bras de fer contre les deux premières institutions du pays? C’est la question que beaucoup peuvent se poser après une correspondance adressée par l’ex-chef du gouvernement mentionnant sa volonté de ne pas déposer sa démission comme le lui recommande la plénière qui l’a destitué ce mercredi 27 janvier.

Alors qu’au terme de ce processus qui a conduit à sa destitution, le président du bureau d’âge a demandé au premier ministre déchu de déposer endéans 24 heures sa démission auprès du Chef de l’État, Sylvestre Ilunga a de son côté adressé une correspondance au Président de la République à la date même de sa destitution qu’il n’entend pas obéir aux ordres des élus nationaux.

Une attitude qui suscite des questionnements au sein de la classe politique et de la population impatientes de voir ce qui va se passer entre le premier ministre et ces institutions à savoir la présidence de la République et l’assemblée nationale.

Rappelons que Sylvestre Ilunga Ilunkamba a refusé de répondre à l’invitation du bureau d’âge à la plénière qui devrait et a statué sur sa destitution ce mercredi 27 janvier. Il a reproché à ce bureau la qualité de statuer sur une matière qui selon lui ne peut être traiter que par un bureau définitif.

 

JAM

By 24news