Pendant que l’assemblée nationale siège ce mercredi 27 Janvier sur la motion de censure contre le premier ministre. A travers une correspondance adressée au bureau d’âge de l’assemblée nationale, le PM fustige le caractère illégal de ladite motion.

A en croire Sylvestre Ilunga, cette motion est stérile et viole la constitution et le règlement d’ordre intérieur de la chambre basse et fait observé au bureau d’âge que la démocratie était entrain de régresser et le principe édicté de l’Etat de droit n’existerait plus.

A cet effet, le chef du Gouvernement fonde sa réponse en six points .

«Je ne vais pas réagir de manière détaillée à toutes les allégations des motionnaires, mais je vais plutôt décliner ma position en six points.» a-t-il écrit .

Il s’agit de la portée du programme du gouvernement, l’investiture du gouvernement neuf mois après celle du président de la République, l’environnement économique et social de l’année 2020 affectée par la Covid19, la conduite des réunions du conseil des ministres, les acquits du gouvernement à consolider et le caractère paradoxal de la motion de censure.

A vrai dire, le premier ministre s’en tient au bureau définitif, qui d’ailleurs vient de commencer la plénière, Sylvestre Ilunga sera-t-il déchu à l’issue de cette plénière? Wait and see.

Yvette Ditshima

By 24news