Beaucoup ne l’ont découvert que le jour de la remise et reprise entre les membres du cabinet du Président sortant et ceux du nouveau. A coté de Vital Kamerhe,  Eberande Kolongele, un homme effacé se tient aux allures d’un bon observateur. Il est ainsi nommé directeur adjoint du cabinet du Chef de l’Etat. Le procès de 100 jours qui a vu Vital Kamerhe écopé de 20 ans de prison, a propulsé  ce professeur de droit à l’Université de Kinshasa et dans plusieurs autres à travers le pays, qui  s’est vu nommé directeur ai du cabinet du Chef de l’Etat.

Même assumant officiellement l’intérim de directeur de cabinet du Chef de l’Etat,  qui tient la gouvernance de la première institution du pays, l’homme est resté effacé, sobre et timide mais avec des méthodes qui pour beaucoup ont conduit progressivement à bien assoir les structures internes de la présidence. ” avec lui, vous vous rendrez compte qu’on a connu de moins à moins cette histoire de fuite des documents à la présidence. Il a été très efficace et de ces responsabilités, il s’en sort tête haute”, nous déclare un des directeurs à la présidence de la République.

Pour certains, la méthode et le comportement de directeur de cabinet Vital Kamerhe, aujourd’hui ex-dircab et ceux du professeur Eberande Kolongele se diffèrent par le fait que, le premier était plutôt un allié du Chef de l’Etat, l’homme par qui l’on a conquit le pouvoir. ” c’est cet aspect qui a donné un peu plus de zèle au président de l’Union pour la Nation Congolaise et qui l’a conduit dans la situation assez compliquée et entravé en quelque sorte son avenir politique, bien que tout reste possible en politique et particulièrement la politique congolaise. Eberande Kolongele ne pouvait donc pas se comporter de la sorte” a déclaré une source proche de la présidence.

Professeur de droit à l’Université de Kinshasa, à l’Université Catholique du Congo et à l’Ecole Supérieur de Management de Kinshasa (ESMK) en charge des enseignement de droit des société, du droit commercial général, du droit des contrats spéciaux et de droit pénal des affaires, avec des connaissances approfondies en droit congolais (RDC), en système OHADA et comparé des affaires, avec comme spécialités le droit des sociétés, des procédures de recouvrement des créances et voies d’exécution, Eberande Kolongele retrouve ainsi son poste de dircaba après la nomination au poste de dircab de monsieur Guylain Nyembo qui remplace ainsi Vital Kamerhe. Pour les neuf mois passés à ce poste, plusieurs personnes à la présidence, comme dans d’autres institutions saluent le travail abattu par ce docteur en droit de l’Université de Paris1 Panthéon.

 

JAM

By 24news