L’affaire prend de plus en plus d’autres dimensions. Après toutes les tentatives de disqualification des joueurs des Léopards pour le match des quarts de finale du CHAN 2021 entre le Cameroun et la RDC, pour cause des faux résultats Covid, l’Ambassade de la République du Cameroun en RDC se voit déjà en danger.

Dans une communication rendue publique ce samedi 30 janvier, l’Ambassade du Cameroun en RDC porte à la connaissance de la communauté camerounaise qu’en prélude de ce match, elle a déjà reçu des vidéos de supporters congolais, largement relayées par les réseaux sociaux, qui accusent le Cameroun d’être à l’origine de la contamination au Covid-19 d’une partie de l’équipe congolaise de manière à réduire considérablement leur potentiel.

De supporters menacent, selon le communiqué de l’ambassade du Cameroun en RDC, de s’en prendre aux édifices et ressortissants camerounais en RDC. « L’Ambassade du Cameroun ainsi que les hautes autorités camerounaises, qui ont immédiatement été tenues informées, craignent des actes de violence au cas où les résultats de cette rencontre serait défavorable à la RDC », renseigne le communiqué.

Pour se protéger et protéger les édifices, l’ambassade du Cameroun a vite saisi les autorités congolaises pour la mise en place urgente de toutes les mesures de protection conformément à la Convention de Vienne.

Pour rappel, la contre-expertise du test covid de Léopards dans un laboratoire privé du Cameroun, a donné des résultats contraires à ceux brandit par le Cameroun. Seul trois personnes dont deux joueurs et un membre du staff ont été testé positifs.

Du côté congolais par contre, aucun appel à la violence n’a été lancé jusque- là. Les ressortissants camerounais résidant en RDC n’ont qu’à prendre leur mal en patience. Il y a plus de peur que de mal. Le football reste avant tout un jeu amical.

Armel LANGANDA

By 24news