Plusieurs médias relaient les informations selon lesquelles le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Willy Bakonga, ferait objet d’une arrestation pour détournement des fonds publics.

Dans un communiqué rendu public le 03 février, la cellule a démenti ces fausses informations sur l’arrestation de Bakonga et qualifie ce fait d’une campagne d’intoxication lancée contre la personne de ce dernier.

Invitant le public à ne se fier qu’aux informations venant des sources crédibles, la cellule de communication de Bakonga promet d’emmener devant la justice les personnes derrière cette campagne.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news