Le Président de la République Démocratique du Congo prend, ce samedi 06 février la tête de l’Union Africaine.

Il succède à ce poste au sud-africain Cyrille Ramaphoza. Félix Tshisekedi est le deuxième Président de la RDC à occuper ce poste après le président Mobutu en 1967.

Un tel évènement ne peut laisser indifférent les acteurs tant politiques et de la société civile qui réagissent.

’ Entant que congolais il faut saluer cet évènement historique sur l’organisation panafricaine de l’accessibilité à la tête de notre pays au travers notre président Félix Tshisekedi. Tous les congolais devons être fiers de ça et nous le soutenons et personne ne peut aller à l’encontre ou faire des objections. On ne peut ne pas soutenir le Chef de l’Etat car c’est la fierté de notre pays’’ a déclaré ce défenseur des droit de l’homme.
Pour Dieudonné Mushangalusaha qui stigmatise les violations des droits de l’homme et aussi le non-respect de la constitution, le Président de la République doit par cette opportunité puiser dans sa sagesse pour laver l’image du pays et en faire un miroir pour l’Afrique.

‘’ Cependant au regard du contexte politique que traverse de notre pays, nous voulons dire au Chef de l’Etat de puiser dans sa sagesse pour que la RDC puisse être effectivement l’image de ce qu’il va apporter au niveau de l’Union Africaine. Ça veut dire concrètement comme acteur de la société civile et acteur des droits humains, que l’état de droit est en train de reculer. Ce qui se passe à l’Assemblée nationale, ce qui se passe au sénat et ailleurs, les violations des droits humains se répètent du jour au lendemain. Ce qui se fait dans la constitution de l’Union sacrée pose beaucoup des problèmes et nous osons croire que l’accession du Président de la République à la tête de l’UA va permettre à ce que la RDC soit le miroir de l’Afrique en ce qui concerne les droits et la démocratie’’ a déclaré à 24 News Agency Dieudonné Mushangalusha, coordonnateur des ONG de la société civile.

JAM

By 24news