L’Organisation Non-gouvernementale Greenpeace Afrique a notifié au Président de la République, Félix Tshisekedi dénonçant la signature de manière illégale de quatre contrats de concessions immobilières le 11 juin 2020 par le ministre de l’environnement et du développement durable, Claude Nyamugabo.

Greenpeace Afrique demande également qu’une action judiciaire soit ouverte et invite le procureur de la République de se saisir de l’affaire.

Alors qu’une action en justice initiée par la société civile contre le ministre est pendante devant le conseil d’Etat pour sa cession illégale il y a un an de près de deux millions d’hectares aux sociétés chinoises, Greenpeace Afrique découvre qu’en juin 2020 il a attribué illégalement quatre concessions, couvrant 777 639 ha, à une entreprise congolaise, Groupe Services.

Si selon son site web, Groupe Services n’a aucune expérience dans l’exploitation forestière et se dit « leader national dans la maîtrise et l’exécution des tâches de nettoyage courant », son PDG André Boluka Bomoh Lokolo est ancien actionnaire de la Société Kiroise de Bois (SOKIBOIS).

Le directeur du département agriculture et développement forestier de la firme est Louison Ngwo Ekolonga, ancien ministre provincial de l’Environnement de la province de Bandundu.

Greenpeace estime que l’attribution de quatre contrats représente une violation du moratoire institué en 2002 sur l’attribution de nouvelles concessions forestières industrielles. Cette ONG internationale réclame que justice soit faite.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news