Comme prévu, le procès en Appel de Vital Kamerhe s’est tenu hier lundi 15 février, l’audience foraine a eu lieu comme d’habitude dans l’enceinte de la prison centrale de Makala, au cours de laquelle la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe a décrété la surséance du procès en appel en attendant la décision de la Cour de cassation saisie par l’une des parties au procès.

« Pour permettre à la Cour d’appel d’être l’église au milieu du village, la Cour décrète la surséance du procès », a déclaré le premier président de cette cour et en même temps, président de la composition des juges ayant siégé à l’audience publique de ce lundi à la prison centrale de Makala

A cette audience, seul le prévenu Muhima Ndole Jeannot était présent, Vital Kamerhe et Sammih Jammal ont brillé de leur absence, représenté chacun par ses avocats.

Rappelons que, l’ancien directeur de cabinet du président de la République a été condamné le 20 juin 2020 à 20 ans de prison, pour corruption et détournement des fonds alloués aux travaux du programme d’urgence de 100 jours du Chef de l’Etat. Le procès en appel a été reporté plus d’une fois, à cause des irrégularités de la saisine de la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe.

Yvette Ditshima

By 24news