Un climat inhabituel à l’hôpital général de Kinshasa ce jeudi 18 février 2021 où les infirmiers et autres administratifs ont séché le travail pour dénoncer ce qu’il qualifie de désordre de l’hôtel de Ville.

« Nous dénonçons les pratiques décriées sous Kabila qui ne cadrent pas avec l’état de droit» a déclaré à 24 News, un infirmier se trouvant dans la cour de l’hôpital général de Kinshasa avant d’expliquer ;

« Le problème c’est que le gouverneur de la ville veut nous imposer son grand frère Colin Mbaka comme médecin directeur de ce grand hôpital alors qu’un autre a été élu sous l’égide du ministre de la santé.»

Furieux, les travailleurs ont brûlé des pneus et ont créé des vives tensions avec une trentaine de policiers déployée par le gouverneur pour réussir son coup.

« Nous n’allons pas céder a cette dictature que tente de nous imposer monsieur Ngobila. Nous invitons toutefois le chef de l’État à venir voir ce que son gouverneur veut faire ici», explique cet infirmier.

Pour l’instant, la situation est loin d’être calme à l’hôpital Maman Yemo à cause de la présence renforcée de la police et les agents de l’hôpital qui ne jurent que de l’installation du médecin directeur élu et non imposé par Gentiny Ngobila.

Faustin Kalenga

By 24news