D’après les sources sécuritaires Thierry Mukelekele, sept autres miliciens bakata Katanga ont été transférés hier mercredi 17 février dans la capitale congolaise pour être entendus et éventuellement condamnés sur les différentes incursions et attaques qu’ils opèrent dans la ville de Lubumbashi.

Rappelons que plusieurs attaques des bakata Katanga ont paralysé la ville de Lubumbashi et la dernière a eu lieu dimanche 14 février dernier au cours de laquelle les indépendantistes Katangais ont attaqué les deux sites présidentiels notamment, le site kimbembe et kibati et leur Incursion avait fait 11 morts dont 4 gardes républicains et six miliciens.

Faustin Kalenga

By 24news