L’ONG-DH convention pour le respect des droits humains (CRDH) antenne d’Irumu dans la province de l’Ituri, alerte sur la carence en médicaments au centre de santé de Bwanasura qui réçoit de deplacés de guerre venus de plusieurs entités du territoire d’Irumu.

Christophe Munyanderu, coordonnateur de cette structure de défense des droits de l’homme, plaide pour que les organisations humanitaires appuient en médicaments ce centre qui accueille nuit et jour les victimes des atrocités des hommes armés, mais qui souffre de la carence des intrants.

Il faut le dire, la situation sécuritaire demeure préocupente dans plusieurs entités du territoire d’Irumu, caracterisée par des attaques des groupes armés négatifs. Pour rappel, au moins 18 civils ont été tués par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF) au village Ndalya le dimanche dernier.

Au moins 13 des otages ont été rélachés la soirée de jeudi 18 février 2021. Pour le moment, la localité de Ndalya reste vidée de ses habitants qui craignent pour leur sécueité.

Gires Kasongo

By 24news