Après la récente attaque de rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF) où au moins 18 civils avaient été tués par ces assaillants,le village Ndalya en Ituri s’est vidé de sa population

Selon Christophe Munyanderu, coordonnateur de l’ONG-DH convention pour le respect des droits humains (CRDH) antenne d’Irumu, le village Ndalya se vide parceque sa population craint des représailles de rebelles ADF.

“Après cette dernière attaque, la localité de Ndalya en ce moment, Ndalya n’est plus vivable. Les habitants se sont déplacés vers des endroits supposées sécurisées”, a-t-il fait savoir.

La CRDH demande aux autorités militaires de renforcer l’effectif des FARDC dans cette zone. Elle plaide aussi pour le lancement des opérations de traque de ces assaillants pour que la paix revienne dans cette partie du pays.

Gires Kasongo

By 24news