Sept candidats sont retenus à la course pour la présidentielle de mars prochain en République du Congo.

Il s’agit de Denis Sassou N’Guesso ,Guy Brice Parfait Kolelas ,Mathias Dzon ,Albert Oniangué ,Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou ,Dave Uphrem Mafoula et Anguios Nganguia-Engambé .

La candidature de Michel Mboussi Ngouari a été invalidée, pour ne pas avoir remplie les conditions requises.

En effet il manque dans son dossier certains documents qu’on n’a pas retrouvé dans la composition du dossier transmis à la cour. En outre, une incohérence a été constatée par la cour entre les signatures apposées dans les différents dossiers.

Selon le site d’information l’Agence d’Information d’Afrique Centrale, la Cour constitutionnelle a également rappelé conformément à l’article 176 de la Constitution son rôle de veiller à la régularité de l’élection du président de la République.

Ainsi, a déclaré son président, Auguste Iloki, le juge du contentieux électoral considère qu’examiner les dossiers de candidature à l’élection du président de la République, aux fins d’arrêter la liste définitive, participe du contrôle de la régularité de ladite élection.

Rappellons que le Président Denis Sassou Nguesso qui se représente pour sa propre succession, part largement favori, avec un bilan basé justement sur la stabilité du pays malgré les multiples crises auquel son pays fait face.

Son expérience est considéré par bon nombre d’observateurs comme un atout qui va lui permettre de rempiler et continuer à diriger encore ce pays pour les 5 prochaines années.

JAM

By 24news