Une panique a été observée ce jeudi dans les lycées et collèges dans la ville de Goma où les parents viennent récupérer leurs enfants après avoir appris que le vaccin contre le COVID-19 pourrait être administré à leurs enfants.

« Nous sommes venus récupérer nos enfants pour ne pas être vaccinés contre le COVID-19 comme nous l’avons appris», déclare un parent sans citer précisément sa source d’information.

« Les autorités devaient d’abord se faire vacciner pour montrer l’exemple au reste de la population et non le contraire. Et d’ailleurs ce vaccin là n’est pas encore approuvé en Afrique, arrêtez avec ces bêtises svp», se déchaîne-t-il sous un ton menaçant.

Plusieurs observateurs de la société civile locale appellent le ministre Willy Bakonga à se prononcer publiquement pour apaiser les esprits.

Contactés quelques responsables des écoles parlent d’une rumeur sans fondement et d’une campagne de diabolisation entretenue par les politiques.

Rappelons que depuis le 18 décembre 2020, soit deux mois durant, les cours ont été interrompus par les autorités du pays pour prévenir la deuxième vague du COVID-19 et n’ont repris que le 22 Février courant.

Faustin Kalenga

By 24news