Devant une foule compacte des militants de son parti UDPS, le secrétaire général de L’UDPS s’est dit étonné de la posture que veulent prendre les évêques catholiques dans l’organisation des élections qui “n’est pas leur devoir”.

Tout en appelant les militants du parti présidentiel à ne pas s’attaquer aux prélats catholiques , Augustin Kabuya rappelle tout de même qu’en 2018, la même CENCO a tenté à plusieurs reprises de convaincre l’UDPS à ne pas aller aux élections.

« Notre reponse a été la même. Avec ou sans machine à voter, nous irons aux élections», rappelle-t-il devant les militants du parti présidentiel.

Par ailleurs, le numéro 2 de l ‘UDPS reconnaît à quiconque le droit de se prononcer sur n’importe quelle question et façon citoyenne en République démocratique du Congo, mais il rappelle à qui veut l’entendre que son parti est prêt à aller aux élections “même demain” si elles sont organisées.

Dans un message, les évêques de la CENCO s’étaient montrés très intransigeants au glissement même d’un jour par rapport au délai constitutionnel prévu pour l’organisation des élections. Ce avant de prendre acte du changement des animateurs à la tête du parlement et du gouvernement bien que “n’ayant pas respecté la moralité.”

Faustin Kalenga