Une investigation menée par Interpol a abouti par la découverte et confiscation de plusieurs faux vaccins et le démentelement d’un réseau de distribution de faux vaccins de covid19.

L’interpol profite de cette occasion pour signaler que plusieurs vaccins vendus sur ligne sont faux et dangereux pour la santé, et souligne que l’Afrique du sud qui était le premier pays africain à avoir opté pour ce vaccin pour l’immunisation de sa population après le test humain élaboré par la firme Astrazeneca avec l’appui de l’université de Oxford est le pays le plus touché par cette falsification ;

Dans l’entretemps,plusieurs pays ont commencé la campagne de vaccination contre la Covid-19. Au total 10 pays dans le monde dont récemment l’Afrique, la Rdc et l’Angola qui après le Ghana et la Côte d’Ivoire ont adopté ce vaccin distribué par Covax , gérer par GAVI qui vise l’accès à ce vaccin aux pays les plus pauvres,

La Police internationale affirme que l’Afrique est le continent le plus exposé pour la commercialisation de ces faux vaccins en annonçant que plus de 2500 doses de ces faux vaccins ont été aprehendées près de johanesbourg
en Afrique du Sud, dont les responsables de ce crime sont des citoyens chinois et zambiens ,

Dans un communiqué au caractère urgent, Interpol alerte la police de 194 pays qui intègre cette force globale à se préparer pour vague de falsification développée par les organisations criminelles , cet alerte sert à stimuler une investigation sur tous les sites de vente en ligne, car a-t-elle souligné que si le produit est traité sans contrôle ,c’est un risque pour la santé,

Par cette falsification , l’interpol craint une carence de ce vaccin surtout en Afrique ,certaines régions de l’Asie et de l’Amérique latine .

Zephy Pengume